Mabel, le rhum à l’honneur

Les bars à cocktails foisonnent à Paris, pour mon plus grand plaisir. Cette fois nous avons délaissé le South Pigalle pour le 2° arrondissement. Après le Lockwood, c’est au Mabel que nous nous sommes attaqués. J’avoue que l’extérieur m’a un peu déçue. Il y a à l’entrée un stand qui propose des sandwich au fromage fondu. Nous n’avons pas eu l’occasion d’y goûter mais ça avait l’air plutôt appétissant. Passée cette première petite salle, l’ambiance change. La déco est assez sobre et au goût du jour : esprit rétro des années 60 avec touches industrielles et juste ce qu’il faut de couleurs vives. Ce sont de beaux matériaux et c’est plutôt réussi même si la lumière très très tamisée en fin de soirée ne permet pas d’en profiter pleinement (si vous avez des problèmes de vue, prévoyez la lampe torche pour décrypter la carte, ce qui explique aussi la qualité assez moyenne des photos du jour). Ce n’est pas ce à quoi je m’attendais côté ambiance mais on s’y sent finalement plutôt bien, d’autant plus que l’accueil est chaleureux.

Mabel, bar à cocktails
Mabel, bar à cocktails

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la carte est bien fournie avec essentiellement des cocktails au rhum (ce que je préfère !), mais pas que. Il y a également quelques cocktails vieillis en fût qui m’intriguaient beaucoup mais que je n’ai pas testés cette fois.
Il y a une belle carte de cocktails qui sont décrits avec précision, par leur composition, mais aussi avec un petit résumé de style « puissant et épicé » ou « frais et fruité », ce qui permet de s’y retrouver un peu plus facilement. La plupart des mixtures ont des noms plutôt sympas, ce qui ne gâche rien. Nous avons opté pour un gin fizz et un de leurs nombreux cocktails au rhum, le Trader Who ? – et le choix n’a pas été une tâche facile !

Mabel, Tu seras un homme mon fizz...
Mabel, Tu seras un homme mon fizz…

Grosse surprise, le gin fizz était servi avec un jaune d’œuf et cette plante au goût iodé proche de celui de l’huître dont j’ai totalement oublié le nom. Ce n’est pas trop ma tasse de thé mais ça a le mérite d’être original (et excellent d’après le principal intéressé). J’ai pour ma part adoré mon cocktail parfaitement équilibré, qui correspondait exactement à ce que je recherchais : frais, fruité (mais pas trop sucré) avec un bon goût de rhum qui amène de suite très loin. Les prix sont élevés, même pour Paris (13€ le cocktail, 14€ s’il est vieilli en fût), mais il faut avouer que c’est très bon ! Il y a également une belle carte de rhums à la dégustation. Vous l’aurez deviné, c’est l’alcool phare de la maison. Des cocktails grand luxe dans un cadre plutôt simple : à tester au moins une fois.

Mabel, Trader Who ?
Mabel, Trader Who ?

Mabel

58 rue D’Aboukir
75002 Paris

Du lundi au mercredi de 19h00 à minuit
Du jeudi au samedi de 19h00 à 2h00
Fermé le dimanche

Enregistrer


3 réflexions sur “Mabel, le rhum à l’honneur

Vos retours sont les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s