20 villages d’Occitanie

Pour le thème En France Aussi de ce mois-ci, petite sélection de jolis villages du Sud. Je n’en ai pas forcément dans tous les départements d’Occitanie et certains sont peut-être un peu gros pour être classés parmi les villages mais voici un petit tour d’horizon des plus jolis endroits où j’ai pu aller ces dernières années. Cet article était initialement prévu pour le mois de mars et le thème « villages » mais suite à un petit soucis technique je n’ai pas pu le publier à temps, ce sera donc pour le thème « vieilles pierres » du mois de mai choisi par Annabelle.

Il manque la Lozère et le Lot dans ma liste. La première parce que je n’y suis jamais allée, le second parce que c’est tellement ancien que je n’ai aucune idée d’où sont mes photos. Je n’étonnerai personne en disant que Rocamadour m’avait fait forte impression.
Les villages de cette liste sont assez inégalement répartis mais j’ai essayé de mettre deux villages par département, quand cela était possible, au gré de mes derniers déplacements. Beaucoup de lieux très connus, d’autres un peu moins, j’espère qu’ils vous plairont.

Ariège

Le département est situé dans les Pyrénées, il est frontalier avec l’Andorre et la Catalogne. On y trouve de nombreux sites historiques (grottes ornées, châteaux « cathares », chapelles romanes…). On y trouve également une nature préservée, particulièrement dans sa partie montagneuse.
Mon département, forcément celui que je connais le mieux et dont j’arpente le plus les villages. L’occasion de constater que le mien est totalement sous représenté dans mes photos, même au téléphone !
A voir : Foix et son château, le marché de Saint-Girons le samedi matin, le plateau de Beille, la grotte de Niaux, la cascade d’Ars, le Mont-Vallier

Carla Bayle

Un joli village qui surplombe les vallées de la Lèze et de l’Arize. De nombreux artistes se sont installés dans ses rues colorées et l’été il est très agréable de s’y balader et de visiter leurs ateliers. Il est possible de se baigner dans le lac en contre-bas ou d’y faire du pédalo. Mention spéciale pour l’auberge Pierre Bayle où l’on mange très bien et qui possède une terrasse agréable.

Massat

Ca, c’est chez moi. Un petit village pyrénéen niché au pied des montagnes, dans le Couserans. Pas forcément le plus joli mais évidemment je ne pouvais que le mettre dans cette liste. Ce sont surtout ses habitants qui font son charme et il ne faut pas rater le marché du dimanche matin, haut en couleurs (particulièrement en période estivale). Beaucoup de balades à faire aux alentours, à pieds ou à cheval, pour découvrir des hameaux typiques et une nature préservée.

Saint-Lizier

On reste dans le Couserans mais dans un tout autre style. Situé tout près de Saint-Girons, Saint-Lizier est un joli village ancien qui possède deux cathédrales qui méritent le détour, l’une pour son cloître, l’autre – située dans le palais des évêques – pour ses peintures (quelques infos supplémentaires ici). Côté restos, La carré de l’Ange est une des meilleures tables du département et sa terrasse a une vue imprenable sur le village. Saint-Lizier est classé à l’Unesco au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle.

Aude

Frontalier de l’Ariège, l’Aude est un département qui va du piémont pyrénéen (avec un sommet qui culmine tout de même à près de 2500 m d’altitude !) à la Méditerranée. Le département est très réputé pour l’empreinte forte du catharisme, sa garrigue, ses grottes, son vin et les paysages lagunaires d’une partie de son littoral.
Le département limitrophe, la route des vacances à la mer (un petit aperçu juste ) et bien souvent des arrêts dans de petits villages sur le chemin. Avec le temps, je commence à l’avoir pas mal arpenté mais je compte bien continuer !
A voir : Carcassonne, le château de Peyrepertuse, le gouffre de Cabrespine, Narbonne, l’étang de Leucate, l’abbaye de Fontfroide

Fanjeaux

Le village est très lié à l’histoire du catharisme. En effet  Dominique de Guzmán (qui créa ensuite l’ordre des dominicains) et Simon de Montfort, figures majeures de la croisade contre les Albigeois, y ont longuement séjourné. Détruit par la chevauchée du Prince noir en 1355 puis reconstruit, le village a prospéré grâce à la culture du Pastel.

Gruissan

Situé tout près de Narbonne, Gruissan est une des circulades de l’Aude : le village est construit de manière concentrique autour de l’église. Depuis la tour Barberousse, située au centre, on a une très belle vue sur le village et les alentours. Un peu plus loin, les salins et leur eau rose offrent un paysage inhabituel et méritent le détour.

Aveyron

Situé dans un triangle entre Toulouse, Clermont-Ferrand et Montpellier, l’Aveyron est l’un des plus grands départements de France. On y trouve entre autres choses beaucoup de très beaux villages et des paysages très vallonnés parfois un peu arides mais aussi de hauts plateaux. Parmi les spécialités célèbres, le roquefort et l’aligot.
De l’Aveyron, je connais surtout l’Aubrac, beaucoup moins le reste ou alors ce sont des souvenirs très anciens, il faudra que je songe à arranger ça.
A voir : Rodez et sa cathédrale, le musée Soulages, le viaduc de Millau, le plateau de l’Aubrac, le trou de Bozouls, les caves de Roquefort

Conques

Conques est un village médiéval connu en particulier pour son abbatiale, dont les vitraux ont été refaits par Pierre Soulages en 1994, dans des nuances de gris. C’est une étape importante sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, ce qui lui a valu le classement au patrimoine mondial de l’Unesco. Très bien restauré, le village en pierre est magnifique.

Saint-Côme d’Olt

Près d’Espalion, au pied du plateau de l’Aubrac, Saint-Côme d’Olt est un très beau village ancien dans lequel on trouve des maisons des XV° et XVI° siècles ainsi que plusieurs édifices classés aux monuments historiques. Au-dessus du village, « Le Clapas » est un champ d’éboulis d’orgues basaltiques. Une curiosité géologique assez impressionnante.

Gard

Le Gard est un département du Sud de la France qui est à la frontière Est de la région Occitanie. Il est réputé pour son ensoleillement et son littoral, au Nord, il remonte jusqu’aux Cévennes. C’est également un département riche sur le plan historique avec une forte empreinte romaine. On y produit notamment du vin et du riz.
Un département que je connais très peu. Les vacances en Camargue ont surtout été côté nature, je n’aurai plus qu’à revenir pour apprendre à mieux connaître le patrimoine.
A voir : le pont du Gard, Nîmes et ses arènes, les gorges du Gardon, Uzès, l’abbaye de Saint-Gilles, la Camargue gardoise

Aigues-Mortes

La ville est trop grande pour figurer dans ce classement mais je n’avais malheureusement aucune photo de petits villages gardois, je triche donc un peu. Aigues-Mortes est réputée pour ses remparts et ses salins. Très touristique, j’aime son côté très rassemblé et les vues spectaculaires qu’elle offre. Si vous passez dans le coin, n’hésitez pas à pousser jusqu’à la tour Carbonnière autour de laquelle on trouve une faune intéressante.

Gers

Situé dans le partie Ouest de l’Occitanie, le Gers est réputé pour ses paysages vallonnés. Ce département agricole est connu ses produits à base canard, son porc noir de bigorre, son ail, son armagnac et ses vins. Un très bon condensé de la gastronomie du Sud-Ouest ! S’y tiennent également plusieurs festivals réputés. L’été est l’époque des bandas et férias, incontournables dans la région.
Un département que je connais excessivement mal alors que j’ai grandi tout près… Mais quand même trois très jolis villages visités l’été dernier.
A voir : Auch, Marciac et son festival, l’abbaye de Flaran, l’ancienne cité épiscopale de Condom, les jardins de Coursiana

Castelnau-Barbarens

Situé à une quinzaine de kilomètre d’Auch, Castelnau-Barbarens est un petit village des coteaux du Gers dominé par une belle tour dont la base est ancienne et remarquable pour ses embans (sorte de galerie, abri typique de Gascogne). Ses ruelles pleines de charme offrent une jolie vue sur la campagne environnante. Une des très belles surprises du département.

Sarrant

Gros coup de cœur pour ce village aux ruelles colorées. Sa construction rappelle les circulades de l’Aude. Le village possède plusieurs bâtiments médiévaux bien restaurés. La petite librairie au pied de l’église fait salon de thé (avec une terrasse fort agréable) et propose une sélection particulièrement intéressante de livres illustrés réalisés par de petites maisons d’édition.

Haute-Garonne

A peu près au milieu des Pyrénées, la Haute-Garonne est un département très étendu sur l’axe Nord-Sud, des Pyrénées jusqu’à la plaine, offrant des paysages variés : montagneux au Sud, ils s’aplanissent en allant vers le Nord, avec beaucoup de zones vallonnées et de très nombreux villages en brique rouge. La violette et le pastel font partie des produits réputés dans la région.
Le département de mon enfance, je connais bien Nord du département mais j’y suis très rarement revenue étant adulte et je porte un regard assez dur sur la plaine céréalière où j’ai grandi. Je n’ai quasi aucune photo du coin. On est toutefois en voie de réconciliation.
A voir : Toulouse, le marché de Grenade-sur-Garonne le samedi matin, le lac d’Oô, les thermes de Luchon, le canal du Midi, la cité de l’espace

Saint-Bertrand-de-Comminges

Situé dans les Pyrénées, au sud de la Haute-Garonne, Saint-Bertrand de Comminges est connu pour son cloître datant du Moyen-Age. Il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco au titre des chemins de Compostelle avec l’ancienne cathédrale Notre-Dame, la basilique paléochrétienne, la chapelle Saint-Julien et la basilique Saint-Juste de Valcabrère qui s’avère très surprenante.

Saint-Sulpice sur Lèze

Situé dans le Volvestre, au sud de Toulouse, cette bastide du XIII° s. a une architecture intéressante, avec notamment de nombreuses galeries et arcades. On y trouve plusieurs bâtiments remarquables, dont l’hôtel de ville du XVII° s. et quelques maisons à colombages de la même époque. Avec ses maisons en brique rouge et ses colombages, le village est assez représentatif de l’architecture de la région.

Hérault

Le département s’étend du sud du Massif Central à la mer, offrant des paysages variés, au climat méditerranéen plus arides que dans la partie occidentale de la région. Vers le Nord du département, on trouve des paysages de garrigue et de vignes, quand le Sud est réputé pour ses très belles plages et ses huîtres.
Un département que je connais très mal. Grosso modo, je vais toujours à Sète et je ne connais rien d’autre ou presque. Phénomène grandement accentué par le fait que je voyage souvent en train. J’ai une petite liste de lieux à découvrir dans le coin, plutôt côté nature cette fois.
A voir : Sète et ses canaux, le lac du Salagou, Montpellier, Saint-Guilhem-le-désert, le cirque de Mourèze, le Pic Saint-Loup

Marseillan

Proche d’Agde et de Sète, Marseillan a une histoire riche qui a commencé avec l’installation des grecs dans la région. C’est le point d’arrivée du Canal du Midi (qui relie ensuite Sète via l’étang de Thau). La ville est réputée pour sa production d’huîtres et de moules mais aussi le Noilly Prat, un vermouth souvent utilisé dans la confection de cocktails.

Minerve

Minerve est un joli village situé dans un site naturel remarquable, surplombant de très belles gorges. La ville a une histoire tragique, le premier bûcher de la croisade contre les Albigeois s’y est tenu. Une sculpture représentant une colombe rend hommage aux cathares qui ont ainsi trouvé la mort. Sur un registre plus léger, le minervois est également connus pour sa production viticole.

Hautes-Pyrénées

Les Pyrénées de carte postale, c’est ici qu’on les trouve. Les Hautes-Pyrénées offrent des paysages spectaculaires et les plus hauts sommets de Pyrénées françaises. C’est un département très touristique, à la fois pour la randonnée, pour le thermalisme, mais aussi pour le pèlerinage de Lourdes qui accueille chaque année de très nombreux fidèles venus du monde entier.
J’y ai passé un mois en 2020, j’y ai pris certaines de mes plus belles photos mais c’est du 100% nature (et Lourdes vidée de ses pèlerins). Il y a plein de jolies choses à voir dans le coin que je n’ai absolument pas pensé à immortaliser, ça me fera l’occasion de revenir.
A voir : le cirque de Gavarnie, le lac de Gaube, le Pic du Midi, les thermes Aquasensis à Bagnères de Bigorre, le Vignemale, le haras da Tarbes

Luz-Saint-Sauveur

En amont de Lourdes, dans la vallée du gave de Pau, Luz est un village de montagne situé dans le parc national des Pyrénées. J’ai aimé le dynamisme des lieux, avec pas mal de bonnes adresses, et le fait que ce soit un bon point de départ pour de petites randonnées, mais aussi pour explorer quelques sites célèbres de la région.

Pyrénées-Orientales

Là où les Pyrénées rejoignent la mer. Si j’associe le département à son littoral, il est pourtant montagneux, avec un climat méditerranéen. Il correspond à peu près à la Catalogne française et possède une identité forte. Côté gastronomie, du vin bien sûr avec de nombreux AOP (Collioure, Banyuls, Maury, Rivesaltes, Côtes du Roussillon) mais aussi de l’huile d’olive, des anchois, de la charcuterie et beaucoup de fruits et légumes : ça sent le Sud dans l’assiette !
Des Pyrénées-Orientales, je connais surtout la Côte Vermeille et son magnifique sentier du littoral (mes articles ici et ) mais il y a aussi des très belles choses à découvrir dans les terres.
A voir : les orgues d’IIle-sur-Têt, Perpignan et le palais des rois de Majorque, le train jaune, le Canigou, l’anse de Paulilles, le lac des Bouillouses

Collioure

Petit village de pêcheurs de la Côte Vermeille (même s’il en reste aujourd’hui bien peu en activité), entre Perpignan et la frontière espagnole, Collioure ne manque pas de charme. Si les lieux sont devenus ultra touristiques et ont quelque peu perdu de leur authenticité, ils restent très agréables hors saison. La vue la plus célèbre reste celle sur le clocheton, que vous pourrez admirer depuis le restaurant Le Neptune si vous souhaitez vous offrir une bonne table lors de vôtre séjour.

Villefranche-de-Conflent

D’apparence assez austère, j’aime beaucoup l’unité qui se dégage de ce village très encaissé et entouré de remparts. Je vous conseille d’ailleurs de les visiter si vous en avez l’occasion. Dans les rues, pas mal de petites boutiques avec quelques créateurs qui proposent de très jolies choses. A quelques kilomètres de là, l’abbaye de Saint-Martin du Canigou mérite le détour.

Tarn

Le Tarn est un département agricole réputé notamment pour sa production de vin. Sans accès à la mer ni à la montagne, on privilégiera plutôt le tourisme vert, le patrimoine et la gastronomie pour des vacances dans la région. Il y a notamment un beau patrimoine architectural avec des villages anciens et Albi est une ville en brique agréable qui accueille un très beau musée.
Un département que je connais extrêmement mal malgré sa proximité avec Toulouse. Cordes est splendide, à découvrir de préférence hors saison. Beaucoup de villages du département sont dans ma liste des endroits à visiter.
A voir : Albi avec la cathédrale Sainte-Cécile et le musée Toulouse-Lautrec, les rochers du Sidobre, le vignoble de Gaillac, le lac de Saint-Ferréol, Sorèze

Cordes-sur-Ciel

Cette bastide construite en 1222 par Raymond VII de Toulouse était un haut lieu du catharisme. Très touristique, ce village médiéval aux rues tortueuses offre une jolie vue sur les alentours. Il y a encore à Cordes quelques boutiques d’artisanat que j’aime beaucoup, notamment un enlumineur. Le village a été élu « village préféré des français » en 2014.

Tarn-et-Garonne

Le département fruitier : 80% de la production de (l’ex) Midi-Pyrénée en provient. Côté jolis villages justement, il y a de quoi faire avec beaucoup de bastides. Côté nature, j’apprécie particulièrement le calme de la confluence du Tarn et de la Garonne. Parmi les produits phare : l’ail blanc de Lomagne, le safran et la truffe noire du Quercy ou encore le raisin chasselas de Moissac.
J’ai grandi à la limite du département. Comme pour la Haute-Garonne, aucune photo, uniquement des souvenirs brumeux de sortie scolaire ou d’après-midis chez les copains. Il y 2 ans, j’avais choisi les alentours de Moissac pour nos vacances d’été : du très très local que je n’ai pas regretté.
A voir : Moissac et son cloître, les gorges de l’Aveyron, Montauban et le musée Ingres-Bourdelle, le campement préhistorique de Bruniquel (la grotte ne se visite pas), la réserve ornithologique de Saint-Nicolas de la Grave, Saint-Antonin-Nonle-Val

Auvillar

A la limite du Gers, Auvillar est un très joli village de briques à l’architecture remarquable qui surplombe la vallée de la Garonne. Sa halle aux grains circulaire montée sur colonnes, bien que relativement récente (1830), est une véritable curiosité. Les ruelles recèlent beaucoup de vieilles maisons bien conservées dont la construction s’étale du XV° et XVIII° s.

Lauzerte

Située au nord-ouest du département, Lauzerte est un beau village en pierre blanche dans la partie méridionale du Quercy. On sent totalement la différence d’architecture avec le sud du département où la brique prédomine. On y trouve beaucoup de maisons de la Renaissance, et même certaines plus anciennes, remontant au XIII° s.

Le mot de la fin

C’est assez marrant de constater que cette liste en dit bien plus long sur mes vadrouilles que sur ma réelle connaissance du territoire. J’ai parfois 50 photos d’un endroit où j’ai passé 1h et aucune d’un lieu où j’ai vécu. J’imagine que c’est normal, on est plus attentifs à l’inconnu qu’au quotidien, même si j’essaie d’y remédier un peu depuis quelques années (enfin, quand j’y pense).

Ecrire cet article beaucoup trop long m’a permis s’il y avait besoin de me rendre compte de toutes les choses qu’il me reste à (re)découvrir autour de chez moi. J’espère bien y remédier dans les prochaines années et continuer à me balades dans le Sud-Ouest.

J’espère que cet article vous aura donné envie d’aller explorer les villages d’Occitanie. N’hésitez pas à compléter cette liste en commentaires avec vos villages préférés de la région.


6 réflexions sur “20 villages d’Occitanie

  1. Ça n’a pas du être évident de faire une telle sélection ! Dans ta liste, j’aime beaucoup Fanjeaux. Et si je devais en ajouter un, j’opterais pour Faudoas dans le Tarn et Garonne, tout petit village mais avec de magnifiques maisons à colombages.

    Aimé par 1 personne

  2. Bravo pour cet article bien documenté. La présence de la carte est précieuse pour situer tes lieux cités.
    Très fière aussi de trouver Massat dans les lieux détaillés à visiter. Chauvine je me revendique et cela ne m’empêche pas d’apprécier les autres départements d’Occitanie. L’Aude et les Pyrénées Orientales sont les premiers en tête de liste après l’Ariège bien sûr. Comment rester indifférent au charme de Minerve et à son histoire? Tellement de lieux sont chargés de souvenirs Collioure, Sète et tant et tant…
    J’espère que cet article sera lu comme il le mérite et sera très utile à ceux et celles qui cherchent des idées pour visiter l’Occitanie.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ! J’espère que les villages que tu auras l’occasion de visiter de plairont. N’hésite pas à faire signe quand tu seras de retour dans le sud de la France

      J’aime

Vos retours sont les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s