Balade dans les sous-bois

Je vous amène une fois de plus en Ariège, avec cette fois une petite balade déjà presque automnale. Chez mes parents, nous sommes entourés de bois et il faut à peine 5 minutes depuis la maison pour s’enfoncer dans la forêt. Si ma période préférée est sans hésitation l’automne pour profiter des jolies couleurs qu’offre le sous-bois, en cette fin août, il a l’avantage d’offrir une certaine fraîcheur et de receler déjà quelques trésors.

Sous-bois
Des arbres, des arbres, des arbres…

J’étais partie pour faire des photos de champignons, il y a en a parfois de toutes les couleurs : blancs, jaunes, rouges, violets ou encore verts. Malheureusement, la récolte a été cette fois bien maigre ! Peu de jolies choses donc, essentiellement des champignons déjà passés. J’aurai peut-être plus de chance la prochaine fois… En voici quand même quelques-uns. Je n’y connais pas grand chose en champis en dehors des cèpes, girolles, morilles et autres grands classiques. Ceux qui sont ici le sont donc uniquement pour leur esthétique. Si vous partez en cueillette, faites bien attention à ce que vous ramassez, certains peuvent être toxiques.

Champignons
Camaïeu de beige

Si le sol était cette fis relativement pauvre en sujets photogéniques, certains tronc étaient envahis par de gros champignons. L’un d’eux était particulièrement imposant. Avec ses nombreuses strates, on aurait dit un énorme mille-feuille. Je l’ai donc photographié sous toutes les coutures.

Champignon
Un champignon pour le moins envahissant

Je ne suis pas une grande amatrice de sous-bois. Ca a toujours été pour moi un lieu de passage plutôt qu’une fin en soi. Je vais rarement m’y promener sans raison. Etant en grave manque de verdure à Paris, je commence à apprécier un peu plus les charmes de la forêt, son calme surtout. L’impression (qui n’en est pas tout à fait une) d’être seul au monde. J’aime particulièrement tomber sur des traces de chemins abandonnés et les vieilles pierres qui les bordent.

Champignons
Un peu de couleur dans les sous-bois

Mais surtout, cette balade aura été l’occasion de magnifiques rencontres. J’ai mangé des mures et des noisettes sauvages – deux de mes pêchés mignons – mais surtout j’ai vu une biche et son faon à moins de 2 mètres, un cerf surpris en pleine sieste dans son lit et même un blaireau (ce que bizarrement je vois beaucoup moins souvent). Pas de photos exploitables de tout ce joli monde mais plein de belles images dans la tête et un grand moment de bonheur.

Cerf
Le cerf, à côté du jardin

Enregistrer


2 réflexions sur “Balade dans les sous-bois

Vos retours sont les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s