Le Bluebird

On parle aujourd’hui d’une adresse parisienne que j’aime beaucoup : le Bluebird. Déjà, parce que le Bluebird fait référence à un poème de Bukowski qu’on peut tenter d’apprendre par cœur en feuilletant la carte et que ça, c’est chouette. Au cas où vous l’ignoreriez, j’aime la littérature presque autant que les bons cocktails, cette adresses était faite pour moi. Sinon ils ont aussi une jolie déco chaleureuse et intimiste, une petite terrasse donnant sur une rue calme et surtout, de très bons cocktails – parce que c’est quand même pour ça qu’on est là. Désolée pour la piètre qualité des photos, mais il fait sacrément sombre dans ces endroits là et je n’ai pas toujours mon réflex + 35 mm hyper lumineux + pied quand je vais boire un verre à l’improviste…

Aux manettes, la même équipe qu’au Moonshiner : ça démarre fort.  Quand on aime le Moonshiner, pourquoi lui faire des infidélités ? Réponse simple : parce que le Bluebird a une identité bien à lui. Une carte différente, un lieu moins bondé et surtout un niveau sonore bien plus acceptable. Ici, une jolie carte de cocktails où le gin est à l’honneur. Mais comme je suis contrariante, je reste fidèle au rhum. Nous sommes allés plusieurs fois au Bluebird et chaque fois la carte était totalement différente. On n’est pas exactement des habitués non plus, on peut donc raisonnablement supposer qu’elle change 2 ou 3 fois par an. Il est possible de grignoter des olives ou club sandwich sur place. C’est assez cher mais c’est bon. Sauf extrême urgence ou finances conséquentes, je vous conseille quand même de vous sustenter avant ou de trouver un petit boui-boui sympa dans le quartier.

La première fois j’avais été un peu déçue par un cocktail beaucoup trop sucré – mais qui a été fort heureusement bien rattrapé par la barmaid. Le lieu m’était sympathique et la carte alléchante, j’ai laissé une seconde chance à ce bar et cette fois, je n’ai pas été déçue : un cocktail original, peu sucré et plein de saveurs. La carte offre aussi bien des classiques revisités (notamment une belle interprétation du Negroni) et des créations plus audacieuses. Les barman sont sympas et souriants. Côté prix, on reste dans la moyenne pour ce genre d’adresse – cher donc. En bref, un joli lieu, de bons cocktails : pourquoi s’en priver ?

La petite terrasse du Bluebird
La terrasse

Le Bluebird

12 rue Saint-Bernard
75011 Paris

Ouvert tous les jours de 18h à 02h
Cocktails entre 12 et 14€


Vos retours sont les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s