Mon far aux pommes au goût de pain d’épice

Des fois, les ratés culinaires ont du bon. D’accord, sur le moment, je ne l’ai pas exactement vécu comme ça – je déteste quand les choses ne marchent pas comme je voudrais, surtout en pâtisserie – mais avec le recul, ce n’était pas si mal. Tellement pas si mal que j’ai décidé de vous en parler. L’autre soir, j’étais invitée chez des amis de mon copain à l’autre bout de Paris et je ne savais absolument pas quoi ramener. Par contre ce que je savais c’est que j’avais sacrément la flamme de faire des courses, il faudrait donc faire quelque chose avec les 2 pommes, 3 œufs et le demi-litre de lait qu’il y avait dans ma cuisine. Un truc transportable donc en prime. Je décide de feuilleter mon livre sur les cakes, une valeur sure, et là, que vois-je, la page consacrée aux pains d’épices. Ca tombe bien, Noël approche, c’est facile à réaliser, j’ai tous les ingrédients, ça se transporte sans problème et j’adore les épices. Ce sera donc pain d’épices aux pommes, histoire de lui donner un peu de moelleux, parce que bon, sinon tout seul c’est un peu sec.

J’aurais dû me méfier quand j’ai vu les quantités de lait indiquées par la recette. D’ailleurs je me suis méfié. Mais j’étais fatiguée, je n’ai pas réfléchi, je suis partie du principe que la recette avait toujours raison, un peu de confiance que diable ! Bon, en l’occurrence, ce n’était pas la bonne attitude à adopter : toujours rester méfiant en cuisine, on n’est jamais à l’abri d’une surprise (et en pâtisserie je ne vous en parle même pas). Bref, je m’occupe donc de mes pommes et de mon pain d’épices en suivant la recette que voilà :

Petits fars
Petits fars « pain d’épices » aux pommes

Temps de préparation : 30 minutes
Temps de cuisson : 30 minutes en version mini, 1h en grand format

Ingrédients pour 6/8 personnes

2 pommes type Chanteclair

1 noix de beurre

1 c. à soupe de sucre rapadura

70 cl de lait d’amande

4 c. à soupe de miel

1 c. à café de 5 épices

1 pincée de gingembre moulu

1 pincée de cannelle

200 g de farine de blé

1 pincée de sel

1 œuf

Préchauffez le four à 180° C.

Pelez les pommes, épépinez-les et coupez-les en gros dés. Dans une poêle, faites caraméliser les pommes avec le beurre et le sucre. Réservez.

Pendant ce temps, dans une casserole, faites chauffer le lait d’amande avec le miel et les épices. Réservez.

Mettez la farine dans un saladier avec une pincée de sel. Versez le lait peu à peu sur la farine en remuant bien pour éviter les grumeaux. Ajoutez ensuite l’oeuf en continuant à bien mélanger.

Répartissez les dés de pomme au fond d’un moule (ou de plusieurs petits) – préalablement beurré si vous n’utilisez pas de silicone, versez la pâte dessus et enfournez. 1h pour un moule à cake de 6/8 personnes, 30 minutes pour de mini-moules. Vérifiez la cuisson à l’aide d’un couteau, la lame doit ressortir sèche. Laissez refroidir avant de démouler et déguster.

Petits fars
Petits fars « pain d’épices » aux pommes

J’ai bien cru que ce truc ne serait jamais cuit ! J’ai dû le transporter encore chaud dans un moule silicone ce qui fait qu’il a pris une forme étrange et s’est totalement affaissé. Finalement, nous ne sommes pas allés à cette soirée (c’était bien la peine que je passe une heure à cuisiner et presque autant de temps à pester contre le four) et nous avons dégusté cet objet non identifié à deux. Ca n’avait rien d’un pain d’épices, je vous le dis de suite (au cas où quelqu’un aurait encore des doutes…). Ca avait plutôt une texture entre le far et le clafoutis. J’appelle ça un far parce que c’est ce qui est le plus approchant, même si ça manque clairement d’œufs pour y prétendre, que les puristes me pardonnent. Un truc tout mou et presque crémeux. L’avantage au moins c’est que ce n’était pas sec du tout. Mais au goût : le pain d’épices parfait. Un goût de miel bien présent mais pas écœurant, beaucoup de cannelle, un peu de gingembre et de girofle pour relever et la pointe d’acidité de la pomme qui vient parfaire le tout. Un régal ! Et comme c’est moins sec, on en mangerait sans s’arrêter. En petit format, c’était un peu plus ferme encore meilleur (et plus présentable surtout). Finalement, il n’était pas si mal ce raté, on en reprendrait bien une part. Excellent pour le goûter avec un bon thé aux épices. J’espère que vous aussi, vous apprécierez cette variante surprenante. Pour la version « normale » du pain d’épices, il faut a priori diviser les quantités de lait par 10 (et ajouter 1/2 paquet de levure, que j’ai enlevée puisqu’elle ne servait à rien), une bête erreur d’unité de mesure.

Bon appétit !


4 réflexions sur “Mon far aux pommes au goût de pain d’épice

  1. On m’a servi en dessert cet ersatz de pain d’épices à l’allure molle et fripée. Moi j’aime bien rondes même un peu décrépies alors ça m’a pas dérangé cet aspect. J’en ai mis un dans ma bouche. Y’avait le goût des épices mais pas très longtemps, c’est tellement fondant qu’on peut pas s’empêcher de l’avaler. Alors j’en prends un autre. Et encore un autre… toujours encore. C’est fabuleux, on peut les engloutir sans même avoir à les mâcher. Et la saveur s’amplifie un peu plus à chaque fois. Ceci est certainement la forme ultime du pain d’épices.
    Je recommande de faire la recette pour 8 personnes si vous êtes seul ou de la faire pour 12 ou 14 si vous êtes deux et que vous voulez terminer votre repas léger.

    J'aime

Vos retours sont les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s