#EnFranceASete : balade gourmande au fil de l’eau

Sète, une ville coup de cœur où je viens régulièrement depuis que je suis enfant. Une ville vivante, avec son port de pêche, son marché, ses bars et restaurants. J’ai continué à venir assidûment dans cette ville qui aura toujours pour moi un goût d’enfance et où j’étais contente de partager un week-end avec les copines d’En France Aussi qui pour la plupart ne la connaissaient pas (tous les articles sont à retrouver sur le webzine). Le programme était magnifique, il y a eu beaucoup de découvertes et de premières fois. Nous avons été accueillies très chaleureusement par les offices de tourisme de Sète et de l’Hérault et on a senti une volonté de nous faire découvrir l’âme de Sète bien plus que son côté touristique. C’est réussi, ces deux jours m’ont donné envie d’y revenir encore plus souvent ! Il y a beaucoup à dire sur Sète et ses alentours, mais je vais surtout vous dévoiler pourquoi j’aime tant cette ville. Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir et en retrouver d’autres sur mon compte Instagram.

Vue de Sète et du mont Saint Clair
Sète vue du port

Mais avant tout un grand merci à tous ceux qui nous ont fait partager leur passion et au George hostel qui a bien voulu nous laisser dormir en dortoirs pour nous croire en colo (je le recommande chaudement au passage, c’est joli, c’est sympa et c’est confortable). Mille mercis à Mitchka, Sylvie et Olivia pour l’organisation. Et bien sûr, merci à toutes les copines présentes pour la bonne humeur et les fous rires partagés : parce qu’un week-end En France Aussi c’est surtout une bande de copines, des sorties en pyjama et des croissants/vin blanc à minuit sur un coin de comptoir : autant de nouvelles amitiés et de moments inoubliables.

La culture

Certes, au premier abord, Sète n’apparaît sans doute pas comme une ville culturelle, pourtant il s’y passe beaucoup de choses. C’est une ville qui a une histoire forte et qui est dynamique. Les passionnés d’architecture et d’urbanisme s’intéresseront à l’histoire de cette ville née en même temps que le canal du Midi. La saison estivale offre pas mal de possibilités, entre festival de chanson ou de jazz notamment. Le théâtre de la mer où se déroulent certains des concerts surplombe l’eau et doit offrir une vue à couper le souffle. Sans oublier bien sûr George Brassens, qui a tant chanté sa ville qui lui consacre aujourd’hui un très bel espace que j’avais pris beaucoup de plaisir à visiter il y a quelques années.

Street art Sète
George est partout, même sur les murs

Mais Sète c’est aussi un musée des arts modestes où on trouve des tableaux farfelus et des vitrines amusantes. J’aime beaucoup son festival photo qui depuis quelques années se tient chaque année début mai et qui propose toujours des choses très intéressantes, j’y ai eu de très bonnes surprises et ç’a été pour moi l’occasion d’aller également dans des lieux jamais explorés jusqu’alors. Enfin, il y a une belle histoire d’amour entre Sète et le street-art. Il y a dans la ville beaucoup de fresques, de tous les styles, de toutes les tailles. C’est également lié à un festival qui s’y tient et il existe une carte qui permet d’explorer la ville à travers ses œuvres de rue.

A voir : pour commencer, le musée des arts modestes, l’espace George Brassens et le musée à ciel ouvert. Mais aussi les festivals Images Singulières, Quand je pense à Fernande, Jazz à Sète… et bien d’autres à découvrir sur le site de l’office de tourisme.

La gastronomie

Une chose est sure, on mange bien à Sète ! La ville ayant été construite par des ouvriers italiens, les spécialités sont assez différentes de ce qu’on peut trouver ailleurs dans la région, il y a comme un air d’Italie dans les assiettes. J’aime commencer la journée en allant boire mon café aux halles, toujours animées et pleines de couleurs. J’y fais généralement mes courses quand je suis dans le coin. Un lieu de vie et de rassemblement comme je les aime, avec de bons produits en prime.

On est sur un port de pêche, les restaurateurs font donc la part belle aux produits de la mer. Mais également aux moules et huîtres du bassin de Thau ! Il y a de très bons restaurants de poisson près de la criée, on peut déguster les coquillages directement chez le producteur et parmi les spécialités, on trouve la brasoucade : des moules cuites à la braise. Le midi, bien souvent, c’est tielle. Cette tourte à base de poulpe et de tomate est une spécialité du coin. Chacun a sa recette, à vous de trouver celle que vous préférez.

Comme je vous le disais, la ville a des origines italiennes et il y a à Sète de très bonnes épiceries italiennes et notamment la maison Politi qui nous a concocté un petit atelier de fabrication de pâtes et où il est possible d’en déguster. Parmi les spécialités à base de pâtes justement, on trouve la macaronade, à la sauce tomate et viande de porc. Côté boisson, la région n’est pas en reste ! On trouve dans le coin du muscat, des bières locales, du vin blanc (avec l’appellation Picpoul notamment) et le célèbre vermouth de la maison Noilly Prat que connaissent bien les amateurs de cocktails.

Mes bonnes adresses : le Gobi – spécialités de poisson venu tout droit de la criée voisine, le Paris-Méditerrannée pour une cuisine contemporaine mais généreuse, le quai 17 un cadre classique mais une cuisine très fine, la maison Politi et ses pâtes maison à déguster sur place ou à emporter, L’épicerie juste à côté du marché pour de très bons produits locaux ou un déjeuner au top, la Bouline pour des glaces originales et délicieuses, Atelier N Co à Loupian pour déguster des moules et des huîtres avec vue sur l’eau.

Pour les visites gourmandes : la fabrique de la conserverie Azaï-Polito avec des créations à base de poissons issus de la criée de Sète, le domaine du Mas Rouge qui fait un très bon muscat, l’incontournable Noilly Prat à Marseillan et ses ateliers de mixologie, la biscuiterie La cure gourmande à Balaruc-les-Bains.

Une ville d’eau

Entre la mer et le bassin de Thau (qui est une lagune mais qu’on s’obstine à appeler un étang), avec ses canaux, Sète est résolument une ville d’eau. Elle est partout et que ce soit en kayak, en « bateau de croisière » ou en voilier, découvrir la ville sur l’eau ne fait qu’ajouter à son charme. On s’éloigne de l’eau mais pour admirer, la mer, la lagune et à vos pieds la ville et ses canaux, c’est depuis le mont Saint-Clair que ça se passe ! La vue au coucher du soleil est à couper le souffle. Le phare offre également un joli panorama sur le port.

  • Côté canal

C’est (en partie) ce qui fait la renommée de Sète : ses canaux qui lui valent le surnom de Venise du Languedoc. Qu’on les découvre à pieds ou en bateau, on ne peut que succomber à leur charme – et pour tout vous avouer c’est en kayak que je les ai préféré, ils façonnent la ville et lui offre sa physionomie si particulière. J’ai toujours beaucoup aimé me promener le long des canaux de Sète, boire un café en terrasse pour observer le passage.

Les canaux de Sète
Les canaux de Sète

Mais c’est l’été qu’ils sont le plus animés – de la saint Pierre à la saint Louis précisément, avec une tradition forte et très spectaculaire : les joutes. Les équipes s’affrontent sur des barques à coups de lances et de boucliers. Une tradition qui remonte à 1666. Le spectacle est saisissant et il y a toujours une sacrée ambiance autour de l’évènement !

  • Côté mer

Le port de Sète est important. Ou plutôt les ports : de pêche, de commerce, de plaisance. Il y a toujours beaucoup d’activité dans ce secteur, ça fait clairement partie du charme de la ville et permet d’y maintenir une identité forte malgré le tourisme (moins oppressant ici que dans d’autres villes de la côte). Et puis comme il y a du monde toute l’année, vous pouvez venir en hiver, tout n’est pas fermé et si la ville est sans doute plus calme, elle retrouve également hors saison un visage plus authentique.

Les plages de Sète sont magnifiques avec leur sable blanc à perte de vue. 12km de sable fin longé par une jolie piste cyclable. Il faut s’éloigner un peu du centre-ville pour trouver la plage du Lido, souvent prise d’assaut en été, mais il suffit d’aller un peu plus loin pour être plus au calme et retrouver des plages à l’aspect bien plus sauvage. Entre transats et bars branchés d’un côté et espaces quasi déserts couverts de coquillages de l’autre, il y en a pour tous les goûts.

  • Côté lagune

C’est encore un paysage très différent qui s’offre à nous. C’est paisible avec souvent de très belles lumières, notamment au printemps et à l’automne. Le paysage est façonné par la conchyliculture (la culture de coquillages donc, ici des moules et des huîtres). On peut d’ailleurs bien souvent aller déguster leurs produits directement sur place accompagnés d’un verre de Picpoul avec une vue magnifique sur Sète, de l’autre côté de la lagune.

Dégustations de moules et d'huîtres Atelier N Co
Atelier N Co : un beau spot pour déguster des moules et des huîtres

A cheval sur les communes d’Agde et Marseillan, il est possible d’aller visiter la réserve du Bagnas (uniquement avec un guide) et d’y observer les oiseaux, l’occasion de découvrir les abords de Thau autrement et de s’initier à la faune qui habite la région. on y trouve bien sûr, des mouettes, des canards, des cygnes, des poules d’eau et de nombreuses autres espèces dont les flamands roses. Après la balade, on peut aller se prélasser au centre thermal Obalia, à Ballaruc-les-bains, pour une trempette dans de l’eau chaude avec vue sur la lagune et Sète au loin.

A découvrir : réserve naturelle du Bagnas pour un moment nature, l’association des voiles auriques pour voguer les cheveux au vent, O’balia pour un moment détente. Vous pouvez également faire un détour par Agde et Marseillan qui ne manquent pas non plus de charme. Pour plus d’informations sur les visites, activités et bonnes adresses, n’hésitez pas à vous adresser à l’office du tourisme, ils sont de très bon conseil.

Et voilà ! Après ce long article, j’espère que vous aussi vous aurez envie de découvrir ou redécouvrir la jolie ville de Sète. Non seulement elle est très belle mais surtout elle ne manque pas de caractère ! Que vous aimiez faire la fête, chiller sur la plage, déguster des produits locaux, découvrir des artistes contemporains, vous défouler à vélo ou en kayak ou simplement arpenter les rues le nez au vent, vous trouverez votre bonheur à Sète. J’espère de tout cœur que cette ville vous séduira autant que moi.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


14 réflexions sur “#EnFranceASete : balade gourmande au fil de l’eau

    1. Merci beaucoup. J’aime tellement cette ville ! Les joutes c’est assez impressionnant, les photos ont été prise début juillet. J’aimerais bien voir le musée sur le chalutier la prochaine fois, visiter la fabrique de Noilly Prat et voir les œuvre street art que j’ai ratées

      J'aime

    1. J’adore celui de photo ! Je connais moins les autres, un peu trop de monde à mon goût en été. J’adore cette ville, je propose qu’on y fasse un 2° week-end en France aussi pour voir ce qu’on a raté !

      J'aime

Vos retours sont les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s