3 jours à Barcelone : autour d’Antoni Gaudí

Début novembre, j’ai eu l’occasion de passer 3 nuits à Barcelone avec mon copain grâce à une super promo sur le train. J’y étais déjà allée il y a très très longtemps et j’avoue que si je n’avais été que moyennement séduite par cette ville, j’avais toutefois adoré tout ce qui touchait à Antoni Gaudí. Nous avons donc pas mal axé notre programme autour de son architecture foisonnante qui est présente partout en ville jusqu’à des revêtements de trottoirs ou certains lampadaires. Voici un petit compte rendu avec quelques conseils et les pièges à éviter.

Antoni Gaudi
Antoni Gaudi

Pour commencer, présentons le principal intéressé. Antoni Gaudí est né en 1852 à Reus, en Catalogne. Architecte de génie, il est le principal représentant du modernisme espagnol. Sept de ses oeuvres sont isncrites au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO – 6 d’entres elles se trouvent à Barcelone. Nous avons visité les 3 plus célèbres que vous retrouverez dans cet article. Gaudí avait une vision globale de ses projets et il en concevait aussi bien la structure que l’aménagement ou le mobiler dans un style souvent assez végétal et proche de l’Art Nouveau, après des début inspirés du néogothique. Son style est toutefois très personnel et surprend aujourd’hui encore par sa modernité, ses aspects pratiques et l’harmonie qui s’en dégage. Gaudí meurt en 1926 à Barcelone, laissant derrière lui une oeuvre célébrée dans le monde entier.

Sachez tout d’abord qu’à Barcelone, si Gaudí est partout, c’est surtout devenu un vrai business. Contrairement à il y a quelques années, tout ce qu’il a touché est payant et il est conseillé de réserver. Si vous voulez visiter tout ce qu’il a construit, prévoyez un joli budget.
Nous avons commencé par le parc Güell. Il faisait un temps magnifique et ça nous semblait approprié. Si le parc est gratuit, la partie construite par Gaudi est devenue payante et sur réservation. Pensez donc à prendre rendez-vous sur internet avant votre visite sinon vous risquez fort de passer à côté. Pour notre part, nous n’avons pas pu entrer. Nous avons donc profité de la partie gratuite, qui est très vaste.
Nous avons ensuite visité la maison de Gaudí, qui nécessite un billet à part. Bonne nouvelle, sur place on peut prendre des billets pour la Sagrada familia, la queue en moins (ne vous enflammez pas, vous verrez plus bas que ce n’est pas une si bonne affaire). La maison présente le projet du Parc Güell et la vie de Gaudí mais s’avère dans l’ensemble assez décevante pour son prix.

Nous avons ensuite pris la direction de La Pedrera (casa Milà), un immeuble réputé qui contient un petit musée consacré à l’architecte. Si vous y allez à pied, vous pourrez faire un petit détour pour découvrir la Casa Vicens. Ayant raté la bonne rue, je n’ai pas eu l’occasion de l’admirer mais elle me semble magnifique. Elle ne se visite pas. L’entrée à La Pedrera est légèrement hors de prix et les réductions quasi-inexistantes. Toutefois, si vous aimez Gaudi, c’est après la Sagrada le lieu à ne pas manquer.
Prévoyez du temps car il y a beaucoup de choses à voir et l’audio-guide fournit est assez complet. Cet immeuble de bureaux et d’habitations mérite vraiment le détour. Le clou du spectacle ? Le toit terrasse aux formes surprenantes qui offre une vue imprenable sur la ville.
Le petit musée nous en apprend plus sur la conception du lieu et la vie de Gaudí. Je suis passée rapidement car c’était un peu redondant avec la visite du matin. Mais le grenier dans lequel il est niché a un charme fou !
Enfin, un appartement « d’époque » est à visiter et nous montre à quoi devaient ressembler les lieux au moment de leur création. Les meubles font particulièrement rêver.
Des expositions temporaires sont également proposées.

On avance encore un peu dans le quartier – qui par ailleurs m’a donné des  sueurs froides avec son énorme avenue bordée de boutiques de luxe – et on tombe sur la somptueuse Casa Batlló. Lors de mon dernier passage, elle n’était malheureusement pas visitable et j’avais très très envie de découvrir ce qui se cachait à l’intérieur. Si j’en crois le dépliant, elle est vide, il n’y a donc que l’architecture et les magnifiques couleurs à contempler. Le prix est exorbitant, j’ai passé mon tour à regret. Mais sachez qu’on peut prendre des billets sur place, quand nous y sommes allés, l’attente n’était pas démentielle.
De l’extérieur, cette maison est déjà impressionnante avec ses couleurs somptueuses et ses balcons en forme de masques. Je n’ai malheureusement pas pris de photos cette fois-ci mais elle mérite vraiment le coup d’oeil.

Dernier arrêt de notre périple Gaudí : l’incontournable Sagrada Familia. La cathédrale dont la construction commencée il y a plus d’un siècle semble ne jamais devoir finir. J’étais tombée totalement amoureuse de cet endroit la première fois, de ses formes, de sa démesure. J’avais le souvenir d’avoir visité ces tours qui ressemblent à de la dentelle et d’avoir été éblouie. Nous avions un billet pour une visite assez tôt le matin et il y avait déjà pas mal de monde. La sécurité est assez poussée : les fouilles valent bien celle de l’aéroport, évitez donc de venir avec votre couteau pour le pique-nique.
Je vous conseille de prévoir une plage assez large pour votre visite parce que ce lieu est absolument démentiel. Rien qu’à l’extérieur, il y a une foule de détails à contempler. C’est foisonnant, il y a des détails dans tous les sens. J’ai beaucoup aimé l’inspiration végétale de la façade que j’ai trouvée très réussie. De l’autre côté du bâtiment, autre univers avec quelque chose qui approche du cubisme : surprenant !

Mais tout ça n’est rien comparé à l’intérieur. Il n’était pas visible lors de ma précédente visite en raison des travaux. Et… waouh ! Je crois bien que je n’avais jamais rien vu d’aussi beau. C’est irréel. La lumière semble jaillir de toutes part à la fois et tournoyer dans cet espace gigantesque. C’est tellement beau que j’aurais pu en pleurer. J’étais subjuguée, abasourdie, assommée. J’aurais pu passer la journée à me repaître de lumière.
Il a pourtant bien fallu avancer. Direction la tour pour voir ce chef-d’œuvre d’en haut. Et là, c’est le drame. Nous découvrons que notre billet ne comprend pas la visite de la tour et ses 400 marches (29€ quand même le billet hein^^). Ah. Comme pour le Parc Güell, il faut réserver à l’avance, sur internet de préférence. Génial. On m’explique que ce n’est pas possible de ne prendre un billet que pour la tour. Il faut tout repayer. 35€. Ben tiens. Si je veux tout voir non seulement j’aurai perdu un temps fou mais j’aurai déboursé 60€. C’est cher la visite d’église quand même… Vous êtes donc prévenus : réservez sur internet ! Malgré les prix totalement scandaleux, c’est LA chose à voir à Barcelone, c’est tout simplement splendide. La cathédrale devrait être terminée en 2027 et autant vous dire que j’ai hâte de voir ça !

 Informations pratiques

En résumé : une architecture surprenante, aussi belle que fonctionnelle, souvent colorée, qui aujourd’hui encore a de quoi étonner. Des monuments classés au patrimoine mondial de l’humanité situés au centre de Barcelone, facilement accessibles en transports en communs. Des tarifs excessifs et des réservations sur internet indispensables pour le parc Güell et la Sagrada Familia pour profiter au mieux de votre séjour. Prévoyez un guide voyage récent et vérifiez les informations au préalable : les tarifs et conditions de visite semblent changer très vite, nous en avons fait les frais. Beaucoup de choses peuvent se faire à pied. Chaussures confortables conseillées.

Les informations principales (présentation des lieux, photos, adresses, tarifs) sont à retouver sur Barcelona Turisme.

Le palais Güell (dont je ne vous ai pas parlé) : ouvert du mardi au dimanche de 10h à 20h en été et de 10h à 17h30 en hiver. Tarif normal : 12€. Métro ligne 3, station Liceu.

Le parc Güell : Ouvert tous les jours de 08h à 21h. Tarif normal : 7€ (en ligne uniquement, 8€ si vous le prenez sur place). Métro ligne 3, station Lesseps puis suivre les panneaux.

La casa Vicens : ne se visite pas. Métro ligne 3, station Fontana.

La casa Batlló : ouverte tous les jours de 09h à 21h. Tarif normal : 22,5€. Métro lignes 2, 3 ou 4, station Passeig de Gràcia .

La casa Milà : ouverte tous les jours de 10h00 à 20h00. Tarif normal : 21,5€. Métro lignes 3 ou 5, station Diagonal.

La Sagrada Familia : ouverte de 09h à 18 ou 20h en fonction de la saison. Tarif normal (intérieur, tour et audioguide) : 29€, sans la tour : 22€, intérieur seul (sans audioguide) : 15€. Métro lignes 32 ou 5, station Sagrada Família.


6 réflexions sur “3 jours à Barcelone : autour d’Antoni Gaudí

Vos retours sont les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s