La goutte d’or

La pâtisserie de la Goutte d’Or a ouvert il y a quelques mois dans le 18° arrondissement, quartier habituellement délaissé par les grands chefs. Aux fourneaux, on retrouve Yann Menguy, découvert dans l’émission de France 2 Qui sera le meilleur pâtissier ? il est ensuite passé dans l’équipe de Christophe Michalak avant de devenir chef de la création chez Ladurée puis de créer sa propre boutique. Dès les premiers jours, je n’ai enttendu que des éloges à son sujet et je me suis précipitée pour découvrir à mon tour ses créations.

Lors de mon premier passage en boutique, bien qu’il soit à peine 17h, c’était totalement dévalisé et il ne restait qu’une tarte café/citron. Pas ce que j’aurais choisi spontanément mais bon, l’originalité de l’association m’intrigue. Je dois avouer n’avoir été qu’à demie-convaincue cette première fois. C’est très (trop ?) subtil, la mousse est légère et le café est bien dosé. Le citron confit donne du peps à l’ensemble, j’aurais toutefois aimé qu’il y en ait un peu plus pour donner plus de relief à ce gâteau. J’ai aimé le fait que ce soit une pâtisserie qui va à l’essentiel, sans colorants et sans fioritures. Ca méritait bien d’y revenir en espérant un coup de cœur plus franc la seconde fois.

Les créations de Yann Menguy
Les créations de Yann Menguy

Ce fut le cas ! La boutique était presque aussi dévalisée que la première fois (j’ai compris depuis qu’il fallait absolument y aller avant l’heure du goûter pour avoir plus de choix) mais j’y ai trouvé mon bonheur. Au programme, tarte vanille/pécan (idéale pour tester un pâtissier tant ça peut être fade/sucrée/écœurant) et une pavlova des îles, là encore un excellent test étant donné que je n’aime pas trop la meringue. La boutique est claire et agréable et le service très sympathique. J’apprécie qu’un plan de travail dans l’arrière salle soit visible des clients qui peuvent ainsi assister à une partie de la confection.

Cette fois, ç’a été un sans faute. L’émotion était au rendez-vous lors de la dégustation. La tarte vanille/pécan est très bien équilibrée, avec un goût de vanille puissant, presque boisé, légèrement adouci par la pécan. Un régal ! Quant à la pavlova, c’est tellement bon que c’en est indécent ! Hormis la meringue, très peu de sucre dans ce dessert, pour un résultat très équilibré. La chantilly coco est très bonne et les fruits apportent de la fraîcheur et de la gourmandise à l’ensemble. C’est terriblement bon, on frôle la perfection.

Pâtisserie La Goutte d'or
Pâtisserie La Goutte d’or

Depuis, j’ai également eu l’occasion de goûter le cheese-cake à la mangue, très convaincant lui aussi. Ma seule petite déception est venue d’une brioche dégustée pour le goûter qui était probablement en vitrine depuis le matin et avait malheureusement pas mal séché. Cette pâtisserie est devenue mon adresse gourmande préférée dans le quartier (et pas que d’ailleurs). J’aime beaucoup la philosophie du chef qui cherche la simplicité des goûts et la mise en avant de produits de qualité. Côté tarifs, on est autour de 5,50€ pour un gâteau individuel, ce qui peut sembler cher mais s’avère un des meilleurs rapports qualité/prix de Paris. Une pâtisserie qui me parle et surtout qui me touche. Le résultat est incroyable de subtilité et de justesse. Du grand art.

La Goutte d’or

183 rue Marcadet
75 018 Paris
Métro Lamarck-Caulaincourt

Enregistrer


Une réflexion sur “La goutte d’or

Vos retours sont les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s