Dersou

Attention, attention, découverte de l’année. Certes, on n’est que fin juin, on pourrait se dire que j’ai encore le temps de trouver mieux. Mais j’en doute fort. Déjà, parce qu’il y a peu de chances que j’aille dans un resto de la même gamme d’ici Noël. Ensuite parce que des bonnes tables, j’en ai quand même fait quelques-unes, mais des coups de cœur comme celui-ci, il n’y en a vraiment pas eu beaucoup. J’avais repéré Dersou il y a 2 ou 3 ans en me baladant dans le quartier et on s’était dit qu’un accord mets et cocktails, c’était pile pour nous. On se réservait ça pour une grande occasion. Finalement, on a tellement laissé traîné que c’est ma maman qui m’a rappelé son existence. Ni une ni deux, on y est allées pour la fête des mères. Il est impératif de réserver, les places sont chères – au propre comme au figuré.

Dersou, Paris

Côté déco, c’est… brut. C’est la manière actuelle de dire qu’on ne s’est pas foulé pour les travaux et l’ameublement mais qu’on assure totalement. Mur en parpaings, tabourets hauts en bois, quelques tables, un grand comptoir, des ampoules nues (ou presque) et c’est tout. Mais ça marche, c’est chaleureux et ça ne donne pas l’impression de se prendre trop au sérieux. On est installées au bar. On aurait préféré une table mais on était postées face au barman et très vite on a trouvé que c’était la meilleure place imaginable : on voit tout ce qui se passe en cuisine et on peut poser plein de questions. C’était parfait.

Dersou Paris

Et dans l’assiette ? eh bien c’est foutrement bon ! C’est délicat, raffiné et plein de saveurs. Les notes asiatiques dominent mais le chef est clairement aller piocher dans inspirations un peu partout autour de la planète. Une cuisine de saison savoureuse qui tape juste. Les cocktails viennent la compléter et sont conçus comme un assaisonnement. Dans l’ensemble ça fonctionne on ne peut mieux. Plats et boissons pris séparément sont très bons mais ensemble ils se complètent et se répondent pour un résultat à la fois explosif et harmonieux qui nous a conquises. Nous avons choisi le menu en 5 services et nous avions largement assez mangé (et assez bu) en repartant.

Dersou Paris

Un grand soin est apporté à l’esthétique, aussi bien par la présentation que par le choix de la vaisselle. Seul le dessert est un peu en dessous du reste, s’il était très frais pour une fin de repas, on sent que le chef n’est pas pâtissier. Le menu change en fonction des saisons mais nous avons eu un tartare de bonite avec un cocktail à base de gin et de coriandre japonaise, du cochon avec du mole accompagné de mezcal, whisky et réduction d’orange ou encore des asperges avec des moules et de l’anguille fumée sublimée par un mélange d’aquavit, thé fumé et carambole. Je vous laisse découvrir le reste par vous même. De bons plats, de bons cocktails et une harmonie entre les deux tout simplement magique : Taku Sekine et Amaury Guyot nous offrent sans doute une des tables les plus intéressantes de moment.

Dersou Paris

Dersou

12 rue Saint-Nicolas
75012 Paris

Accords mets et cocktails en 5, 6 ou 7 services à 95, 115 et 135€
Ouvert tous les soirs du mardi au samedi, uniquement sur réservation
Brunch les samedi et dimanche


4 réflexions sur “Dersou

    1. Je pense qu’ils sont les seuls à faire ça. C’est très original et surtout très bon, les repas sont vraiment conçus pour que les cocktails complètent le plat. C’est cher mais pour une occasion particulière, ça vaut vraiment le coup !

      Aimé par 1 personne

Vos retours sont les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s